Pourquoi personne n’aime l’art contemporain / PHILO #6

MyeongbeomKim-01

Chose promise, chose due. Pour celles et ceux qui ne s’en souviennent pas c’est que tout a commencé.

Peter Gentenaar, sculptures de papier

Peter Gentenaar, sculptures de papier

J’ai attendu un moment avant de vous faire cet article, malgré mon impatience et ma curiosité, parce que je ne trouvais pas le ton juste. Je ne voulais vous écrire ni une dissert ni un manifeste alors j’ai attendu, j’ai laissé le truc venir et, voilà, il est venu aujourd’hui. Alors que je me baladais sur internet, je suis tombée sur des photos d’une expo de Kim Myeongbeom et je me suis dis : « c’est pas possible, y a un truc qui se passe ». C’est l’image vedette.

Sans prendre trop de risque, je dirais que si personne n’aime l’art contemporain c’est parce qu’on n’y comprend rien. Pas parce que « ces gens-là n’y comprennent rien » et « qu’ils n’y comprendront jamais rien », ne commençons pas comme ça. On est tous dans le même panier, on n’y comprend rien. Allez, allez, dites la vérité. Mais franchement, quel est le mystificateur qui nous a fait croire que, de un, l’art était une histoire de compréhension, de deux, que ce qu’on ne comprend pas ne peut pas être beau et, de trois, qu’on ne peut pas aimer ce qu’on ne comprend pas. Ahah, amis sceptiques, vous savez plus quoi dire là ! Je m’emballe un peu.

Henrique Oliviera, BAITOGOGO

Henrique Oliviera, BAITOGOGO

Ce qui me gêne c’est que j’ai l’impression qu’on approche une œuvre, une réalisation, (appelez ça comme vous voulez, on s’en fiche des noms) avec un filtre, une série de tests et que l’œuvre peut sortir victorieuse de cet examen ou être recalée, en un mot, qu’elle doit "soutenir la comparaison".

Si ça se trouve on a cas se planter là, si ça nous fait quelque chose, ça marche, et sinon on passe notre chemin. Je ne dis pas non plus qu’il n’y a rien à comprendre, évidemment qu’il y a du sens – pas un sens, juste du sens – mais pourquoi ne pas laisser une chance à la première impression, ça compte non ?  Celles qui conquièrent mon cœur d’emblée sont mes favorites. Parfois on entend parler d’une œuvre (de façon intelligente j’entends, ce qui est plutôt rare il faut dire) et ça nous ouvre un peu les yeux, c’est très agréable, on la voit différemment, on « comprend » et c’est assez fascinant. Mais est-ce que c’est obligatoire ? Et si moi j’ai juste envie de me tenir là et de lui laisser sa chance ? Je me réserve le droit – un peu irrévérencieux – de trancher et de me dire que ça ne me fait rien, que je n’aime pas.

Comprendre c’est une autre histoire mais jamais une exigence, vous ne croyez pas ?

Ron-Muecks-Big-Man

Ron Mueck, BIG MAN

On touche aussi à la question de la Beauté. Ce qui est drôle c’est que ce qui n’est pas beau peut être beau. Suspens. Le discours devient aussi incompréhensible que les œuvres, on est mal. Quelque chose dans notre rapport au beau est invité à changer dans l’art contemporain, parfois ce qui est très laid ou gênant ou étonnant ou juste radicalement nouveau nous touche, nous émeut, « un truc se passe » et le fait que ce que quelqu’un a crée puisse nous toucher comme ça, ça compte déjà, on est déjà dans « du beau », non ?

Parfois ne pas comprendre, ça suffit.

Zeger Reyers

Zeger Reyers

(Je me rends compte que je ne vous ai mis que des oeuvres plastiques, sans doute mon goût de la mise en scène)

On en n’a pas fini.

20 Responses to “Pourquoi personne n’aime l’art contemporain / PHILO #6”

  1. Geneviève / EEEA

    Les contemporains de l’Impressionnisme, dans leur grande majorité, avaient-ils l’impression de le comprendre? Je n’en suis pas certaine!!!
    Alors, comme toi, si je te comprends bien ;-), je pense que la compréhension de l’art contemporain n’est pas nécessairement immédiate. Il faut du temps pour percevoir les intentions, comprendre un mouvement, une époque…
    C’est pour cela qu’il y a toujours des esprits "chagrins" (je sais, ce qualificatif est un jugement!) pour estimer que l’art de leur époque ne peut être que mauvais, dégradé, décadent: ils ne peuvent accepter l’idée de ne pas le comprendre.
    Mais on peut aussi aimer le défi que nous impose l’art contemporain, accepter qu’une oeuvre nous émeuve sans avoir l’impression de la comprendre, accepter de ne pas la juger suivant de "vieille" catégories, penser que la beauté est relative… et aimer l’art contemporain, malgré tout, pour les raisons que l’on veut (dont pourquoi pas le sentiment de beauté que l’on ressent)!
    L’art contemporain nous impose beaucoup d’humilité, mais nous avons devant lui une grande liberté, un peu fatigante il est vrai: nous devons trouver en nous les raisons de l’aimer ou de le rejeter (avec toutes les nuances possibles), car le discours social tout autour n’est pas suffisamment forgé, figé…

    Bravo, tu viens de m’obliger à réfléchir à la raison pour laquelle j’aime l’art contemporain et au fait que ton titre et point de départ m’a fait réagir!
    Merci aussi!

    Répondre
    • recreatiosaw

      C’est moi qui te remercie, à chaque fois que je vois un long commentaire comme ça, avant même de le lire, je ressens une petite émotion, je me dis "oh quelqu’un y a passé un peu de temps".

      Je trouve ta remarque sur les "contemporains" de l’art, quelque soit l’époque, très très pertinente, c’est l’un des aspects que j’avais à l’esprit sans avoir trouvé, au fil de mon petit texte, un petit détour pour en parler: on ne sait jamais quelle est la beauté, quel est le sens de notre époque. Bien sûr il faut quand même noter que puisqu’on est entrés dans l’abstraction, le choc est encore plus dur. Il faut le reconnaître l’art contemporain a quelque chose de très conceptuel !

      Merci beaucoup pour tes commentaires toujours très sincères et de bonne qualité ! :)

      Répondre
  2. Polina

    Je ne pense pas que les gens n’aiment pas l’art moderne faute de le comprendre. Si toutes les oeuvres ressemblaient aux photos que tu as mises en ligne, aucun doute qu’on y trouverait beaucoup plus d’intérêt. A mon humble avis, c’est l’absence même de codes qui fait la richesse et – la nullité, disons le clairement – de certaines "oeuvres". Qui dit absence de codes qui dérives, et certaines réalisations se veulent artistiques alors qu’elles sont le pur produit d’un "fils de" qui a eu les moyens et les connaissances de se lancer dans un énième délire pseudo "bobo". Tout le monde n’a pas le talent d’un Ron Mueck. J’ai beau ne pas aimer l’art moderne en général (quitte à ne rien y comprendre), il y en a certains que je trouve bluffants ! J’en déduis donc que ce ne sont pas les gens qui n’aiment pas simplement l’art moderne, c’est juste que la majorité des "oeuvres" ne sont pas à la hauteur de ce qu’on nommerait "oeuvre d’art". Zéro émotion, rien ne se passe, un navet dans toute sa splendeur. Qui peut s’auto-proclamer artistique, grâce à l’absence de codes et de quelques groupies qu’il trouvera. Désolée, je me suis un peu enflammée. Bon week-end Serena !

    Répondre
    • recreatiosaw

      Oui j’ai un peu triché, j’ai mis que des petites pépites ! Ce serait drôle de faire un article sur des oeuvres nazes. En même temps je dois reconnaître que cette absence totale de codes fait déjà en elle-même partie de la beauté du geste, tu vois ? (ok on est déjà sur le terrain du concept là). Je partage quoi qu’il en soit ton sentiment en ce qui concerne la "bobo" attitude insupportable face à l’art contemporain justement mon histoire de "c’est pas grave si on n’y comprend rien" c’est aussi un peu pour se décomplexer et se défaire de l’exigence des discours creux comme ceux-là. Par contre, je n’en reviens pas que tu n’aimes pas l’art moderne ! Ce XXème, quelle merveille quand même !

      Merci beaucoup beaucoup et à très vite.

      Répondre
  3. AssociatEyes

    Je suis d’accord sur le fait que tu n’aies mis que des pépites …mais je me questionne quand même sur l’accumulation d’assiettes?(la dernière image). Bon c’est une petite provocation car en y regardant de plus près je m’imagine face à cette œuvre, immense? tout un pan de mur, qui de loin doit ressembler à un tableau en mouvement et plus on se rapproche et plus on comprend qu’il s’agit de "vulgaires assiettes" ( en carton ou en porcelaine?). L’éternel thème, finalement, de l’illusion dans l’art! (entre autres).
    L’art contemporain est un jeu, parfois fatigant ( bravo pour le commentaire de Geneviève) mais tellement enrichissant car il "parle" de nous et de notre époque. D’en parler et de le découvrir jamais ne m’en lasse… Bonne soirée. Agnès

    Répondre
    • recreatiosaw

      Je suis d’accord, il faut jouer le jeu, parfois ça fatigue, ça va trop loin et parfois c’est doux, amusant, touchant. D’ailleurs ce que j’aime avec la dernière photo (les assiettes) c’est que, comme tu l’as dit, on ne voit pas ce que c’est et pour ma part ça m’a tout de suite fait penser à des coquillages agglutinés sur un rocher, et puis y a une texture, quelque chose de très sensoriel qui s’en dégage qui transforme complètement l’assiette en une petite écaille coupante parmi d’autres. Je la trouve très reposante.

      Merci pour ton joli commentaire.

      Répondre
  4. Camille

    Je ne m’intéresse pas suffisamment à l’Art officiel pour pouvoir disserter. Comme je n’y connais rien, et qu’il semblerait qu’il faille y être initié même si l’on n’y comprend rien, je vais y aller avec mes gros sabots populaires. Si l’art aujourd’hui c’est faire l’expérience d’une émotion de beau (le "quelque chose qui se passe") via un support ; si l’on souhaite idéalement qu’il n’y ait plus de codes, pourquoi y a t-il un Art et des arts ? L’Art qui s’impose et qui a droit de citer me paraît être le choix d’élites, essentiellement financières, puisqu’il est également contemporain d’un marché. Mon propos n’est pas de dire que c’est bien ou que c’est mal, et mon propos est certes un peu court, mais je crois que c’est beaucoup pour ça que l’Art contemporain ne plaît pas. Il y a une sorte d’escroquerie dans le Système que même les gogos sentent. Merci pour cet article !

    Répondre
    • recreatiosaw

      Oui c’est effectivement un des aspects du problème, en ce qui me concerne j’essaie de ne pas en tenir compte, de faire mon petit chemin. Pour ce qui est de l'"Art", peu m’importent les mots, je le pense vraiment, j’ai entendu trop de grands discours sur ce qu’est l'"Art" avec un grand A. Enfin en ce qui concerne ta peur de ne pas pouvoir entrer dans le débat "dissertatif"… on s’en fiche ! Come with us ! :)

      Merci Camille à bientôt !

      Répondre
  5. culturieuse

    Le problème de beaucoup avec l’art contemporain, c’est qu’il oblige souvent à la réflexion. Et réfléchir est un effort devenu obsolète, il me semble. Habitués à consommer (objets, nourriture, images…), nous avons perdu l’habitude de nous questionner. Aller plus loin que "ça me plaît, ça me plaît pas", faire un effort vers l’origine de ce qui nous est présenté, c’est ça qui est intéressant! Ce que l’on trouve beau ou pas beau est une première réaction: l’art n’est plus une question d’esthétique, mais la mise en scène d’une idée. Et puis, il faut apprendre à voir et ça ne se fait pas en une fois. Enfin…ce que j’en dis est juste mon avis et ton post est intéressant.

    Répondre
    • recreatiosaw

      Merci beaucoup pour cette contribution très "avancée". Ton point de vue me semble déjà bien mûr ! Ce qui me gêne un peu c’est que du coup la "faute" est rejetée sur les gens, qui sont paresseux, mais peut-être n’ont ils pas, en grande partie, les outils. Ce qui me plait avec cette approche un peu spontanée et directe c’est justement qu’elle n’exclut personne, tout le monde peut être touché, gêné, interpelé par une oeuvre. Après évidemment ça ne remplace pas la réflexion et cet effort vers l’origine dont tu parles de façon très intéressante, simplement ça compte aussi.

      Répondre
      • culturieuse

        Tu as raison, ça fait un peu élitiste. Mais je pense que tout le monde ne s’intéresse pas de la même façon à l’art et que juste avoir du plaisir à voir est tout aussi captivant. Lorsqu’on a habitué son regard, on en vient naturellement à creuser un peu plus. Merci pour ta réaction.

      • recreatiosaw

        Oui c’est tout à fait ça ! quand ça nous touche vraiment on en vient assez naturellement à approfondir, c’est sans doute la un bon moyen de penser le passage sensitif/réflexif. C’est moi qui te remercie :)

  6. virginie

    Moi, en tant que fan d’art moderne, je ne suis pas d’accord avec le fait que personne n’aime ou qu’une majorité n’aime pas plutôt
    Mais je sais que je fais partie des cas exceptionnels qui adorent et ressentent des choses
    Après cela dit, quand je vais au Pompidou de chez moi, franchement, je ne comprends pas tout, et je ne ressens pas toujours des choses face à certaines oeuvres du genre : tableau blanc avec un point noir dessus haha ^_^
    Mais bon, moi je sais que j’suis pas une artiste, alors forcément, dès que je vois des choses originales, ça me plait, je sais que je n’aurais été capable de rien, peut être un centième, et encore :))
    Bisous bisous

    http://mademoisellevi.blogspot.fr/2014/03/golden.html

    Répondre
    • recreatiosaw

      C’est adorable cette réponse toute fraîche et sincère, merci beaucoup. ça me fait plaisir d’entendre que ça te touche. Je craignais un peu que quelqu’un donne l’exemple du tableau blanc avec un point noir ^^. Effectivement on passe dans quelque chose de beaucoup plus réflexif, où il faut déjà entrer dans le concept pour avoir "accès" au tableau. Le plus souvent ces oeuvres sont majeures parce qu’elles bouleversent l’histoire des idées et de l’art. Elles ont aussi leur place dans le débat je crois.

      Répondre
  7. Raphaël

    La difficulté avec l’art contemporain, c’est qu’il y a "l’art contemporain" et l’art "contemporain", l’art qui est fait à notre époque. La distinction n’est pas toujours faite dans les musées et on s’imagine souvent que l’art contemporain, c’est une alfa roméo détruite à coup de masse et exposée dans un musée, ou un tableau recomposé à partir de déchets, tout ça dans la perspective d’une critique sociale. C’est ce qui est agaçant pour la plupart des gens je crois. Or parallèlement à ça, il y a aussi l’art "contemporain", actuel, qui est juste à prendre comme tel, comme cette magnifique sculpture du roi de la forêt que tu as mis en Une, ou comme ton post précédent sur cette artiste qui peint un paysage par jour pour faire des calendriers.
    En un mot, j’ai l’impression qu’il y a "l’art contemporain" – enculage de mouche parce qu’il faut y comprendre une dénonciation de la consommation de masse bla bla bla et en face, l’art actuel, qui s’y oppose, à prendre en toute simplicité. Tu ne crois pas?

    Répondre
    • recreatiosaw

      Merci beaucoup pour ce commentaire très intéressant ! Quelle bonne distinction tu fais entre "art contemporain" et art "contemporain" ! En revanche là où je ne te suis pas c’est que tu fais se recouper cette distinction avec la distinction "compliqué", "simple" et qu’en plus tu sembles sous entendre que "compliqué" est forcément négatif et "simple" forcément positif. Même si ça peut être pertinent, je trouve ça un peu dommage de "geler" les choses de cette façon. :)

      Répondre
  8. jaivoulutester

    Merci déjà d’être passé sur mon blog, tu es la bienvenue.
    J’aime l’art sous toutes ces formes, mais je n’ai pas, disons, la formation "intellectuelle " pour le comprendre. Je me laisse simplement porter par une émotion, un questionnement que se soit pour une oeuvre d’art, une musique ou un livre. Je peux aimer une oeuvre contemporaine, sans même en connaître le sens, ni même vouloir le chercher! Il y a des oeuvres que je vais aimer du premier abord, parce que bien sûr c’est le visuel qui prime, mais je vais aussi approuver certaines oeuvres non pas par leur esthétisme mais par le travail fourni, ou la manière dont elle a été créée. Une vision simpliste certes, mais qui me correspond pour me permettre d’avoir une ouverture assez large sur le monde!

    Répondre
    • recreatiosaw

      Je trouve au contraire ta vision très belle, pas du tout "simpliste". Merci beaucoup et bravo pour ton blog vraiment très sympa :)

      Répondre
  9. Ninie

    Hello,

    Ah oui effectivement le contemporain fait débat. On ne sait pas si c’est"vraiment" de l’art, de quoi ça parle, et on a du mal à cerner les émotions qui en découlent.
    Pour moi c’est le plus vivant, mais pouvant passer de bonnes émotions comme de mauvaises. Il y a des pièces d’art contemp qui m’ont fait rêver, et d’autre froid dans le dos, d’autres rire.
    J’avoue admirer les canapés… design ou art?
    Et détester toutes les mises en oeuvre autour d’animaux, à gerber…
    Ca fait débat, ça fait réfléchir et c’est pas plus mal :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 134 autres abonnés

%d bloggers like this: